Je souffre de ma rupture amoureuse. Voilà sans doute le facteur commun à toutes les personnes avec qui je peux entrer en contact, au quotidien. Et qui pourrait les blâmer? La séparation est un choc. Un cataclysme psychologique emmenant tout sur son passage. Un véritable tsunami. Alors cette douleur, est-elle naturelle? Peut-on la surmonter? L’anesthésier? C’est votre souhait le plus cher.

Je souffre de ma rupture: à la recherche qui quick fix

Personne n’aime avoir mal. Lapalissade la plus totale. La plus véridique. La souffrance fait faire n’importe quoi. Nous pousse dans nos retranchements. Et dans une société où les tips en matière de développement personnel sont légion, on a presque l’impression que la douleur est un fardeau qu’on se doit de dissimuler.

Une honte qu’on n’a pas le droit de porter à la face du monde. Du coup, tout est bon pour se sentir mieux. Et la seule visée qui nous intéresse, c’est la rapidité à laquelle on va se remettre sur pieds

Je souffre de ma rupture: un passage obligé vers la reconstruction

La reconquête de l’autre par la reconquête de soi. C’est le slogan du site. Pour une bonne raison. Ce que vous voulez au plus profond de vous, reconstruire une histoire d’amour avec la personne que vous aimez, ce n’est pas simple. Cela va demander beaucoup de travail. Une véritable évolution. Une remise en question. Et du changement. Pour lancer une (vraie) reconquête, il faut du courage. De la détermination.

Mais aussi et surtout comprendre que la souffrance est un élément qui changera de statut. Passant de l’ancre au moteur. Car c’est dans le désarroi qu’on déploie notre réel potentiel. À condition que le focus soit placé au bon endroit.

lancer sa reconquête amoureuse -www.jbmarsille.com

Je souffre de ma reconquête: sortir de la victimisation sans minimiser votre douleur

Ma séparation m’a fait beaucoup de mal. Je suis tombé dans l’alcool. Dans la complainte. Dans l’impression de ne plus rien valoir. De n’être rien et de pouvoir disparaitre sans que quiconque ne s’en rende compte. Mais aujourd’hui, les choses sont différentes.

C’est la tristesse, la douleur, le mal ressenti qui me permet d’apprécier, au quotidien, les efforts fournis et les résultats obtenus. Sans ma rupture, jamais je ne vous écrirais ces quelques lignes. Ma vie n’aurait pas pris ce tournant. C’est cet état alarmant qui m’a poussé à réaliser que j’avais le pouvoir d’impacter ma propre existence.

Tout comme vous avez, à l’heure vous me lisez, l’opportunité de le faire. La tristesse est là. Se focaliser dessus est inutile. Mais la renier est criminel. Et si on travaillait plutôt à en faire une énergie créatrice… vous permettant de mener votre reconquête amoureuse?