Une nouvelle lectrice décide aujourd’hui de raconter son histoire. Anissa est passée par un site de rencontre pour trouver l’amour. Ensuite ? Tout s’accélère, jusqu’à la séparation. Qu’en pensez-vous ? 

Bonjour à tous. Je raconte aujourd’hui mon histoire pour avoir un avis extérieur. Je m’appelle Anissa et j’ai rencontré un homme dont je suis tombée follement amoureuse il y a deux ans.

Le site de rencontre comme moteur des affinités

Nous nous sommes plus dès le premier coup de fil. La rencontre s’est faite sur internet, via un site de rencontre. Je vous passe les détails, mais pendant un an et demi, nous avons entretenu une relation à distance. On se voyait tous les mois et le reste du temps, nous étions pendus au téléphone. Du soir au matin.

Dès qu’on avait du temps libre, on se contactait. Tout est allé très vite. On a finalement décidé de se marier. Je l’ai rejoint dans le Sud. Sa mère était contre, mais cela ne nous a pas empêché de commencer une nouvelle vie ensemble.

Le quotidien rattrape un couple fragilisé par une construction virtuelle

Peu à peu, des disputes, des insultes et des colères émaillent notre quotidien. À ce moment le ciel me tombe sur la tete. Il menace à chaque fois de divorcer et ne veut pas discuter. Il ne veut rien entendre. Dès que je commence à aborder un sujet compliqué, il se braque et s’en va. Il se mure dans le silence. Puis au bout de 5 mois de tension, l’insulte de trop.

Je décide de rentrer chez mes parents avec l’espoir qu’il se remette en question

Ce départ a été pour lui le début de la dépression (mal être, isolement, pleurs) mais il demande quand même le divorce que j’accepte car pas envie de rentrer dans un conflit perpétuel. Aujourd’hui, on s’appelle de temps en temps. Parfois les appels peuvent être très intenses en émotions mais il ne veut toujours pas mettre tout à plat et n’accepte aucunement les critiques à son égard.

Il me dit qu’il m’aime et que je lui manque mais j’ai besoin de plus que des paroles. Je l’aime énormément. J’ai le sentiment d’inachevé qui me bloque dans tout (j’ai grossi, je prends de moins en moins soin de moi, le moral est en dents de scie). Alors y a t il un espoir ? Comment réinstaurer un dialogue, une communication saine?

Une mise à plat est elle nécessaire?

Merci de vos commentaires.

système CRISE - www.jbmarsille.com

Que penser de l’histoire d’Anissa ?

Évidemment, à la première lecture du récit, on a envie de s’arrêter sur la rapidité à laquelle les choses se sont déroulées. C’est un reflet très parlant de la société dans laquelle nous évoluons. On se découvre sur un site de rencontre, on discute tous les jours… et avant même d’avoir une expérience de vie commune, on s’engage.

Et quand l’euphorie retombe… l’illusion du parfait amour prend un coup dans l’aile. Le virtuel a cela de dangereux. C’est une construction. Il est naturel d’être plus léger, sympathique, avenant lors de discussions téléphoniques qu’au quotidien, sous le même toit et finalement, la question qui est le fil rouge de cette relation, c’est de savoir si on se connaît vraiment. Sous les apparences, sous les mots, sous l’immatériel.

Est-ce pour autant complètement sans espoir ? Non, bien évidemment. Mais il faut vraiment appuyer sur le bouton reset. Comprendre qu’un mariage trop hâtif était sans doute une erreur. Qu’on doit (ré)apprendre à se connaître avant d’imaginer stabiliser une union sur le long terme. Mon conseil, c’est de laisser toute cette histoire de côté. De repartir sur des bases fraiches.

Divorcer. Sans que cela n’empêche la création d’une nouvelle dynamique. Si l’amour est toujours présent, on peut imaginer se rapprocher géographiquement. Pour se voir plus souvent. Pour apprécier le temps qu’on passe ensemble. S’accorder sur un « contrat relationnel ». Qui stipulerait qu’on fait table rase du passé et que les insultes, l’agressivité, sont dorénavant des critères rédhibitoires. Se laisser une chance, mais dans une optique largement différente. Où le temps n’est plus une pression mais un allié.

La communication doit s’axer sur cette idée de renouveau. D’un avant et d’un après. À condition évidemment, que des deux côtés on veuille construire. Et qu’on réalise que l’image qu’on s’était faite à travers le site de rencontre et les échanges téléphoniques sera nécessairement mise à mal à l’épreuve de la réalité…

Qu’avez-vous envie de dire à Anissa ? Vos retours sont plus que bienvenus. Et si vous aussi voulez témoigner… Envoyez moi votre récit à l’adresse contact@jbmarsille.com (en précisant que vous voulez être publié).